Tag: agriculture familiale

Dans le cadre du projet « Un Nouveau Monde en Marche », une équipe Alter Eco est actuellement en Inde avec des agriculteurs bio de Charente-Maritime afin d’y rencontrer des producteurs bio de thé du Darjeeling. En soutien aux paysans sans terre indiens, ils participeront à la Grande Marche Non-Violente d’Ekta Parishad. Ils nous racontent leur Aventure à travers un Carnet de Voyage…

Après la réunion de présentation de MINERAL SPRING, nous partons en direction du village de Yangkhoo pour y rencontrer des familles de producteurs.
Nous sommes accompagnés de Duraj en charge des audits terrain et de Puran, producteur de thé. Nous faisons une randonnée de près de deux heures où nous montons en altitude, les paysages sont somptueux, la nature foisonne tout autour de nous… Tout au long du chemin, Duraj et Puran nous font découvrir des plantes médicinales ainsi que des arbres fruitiers (oranges, goyaves etc…) et épices (curcumin, piments ronds, citronnelle etc…) .  Nous découvrons des plantes qui permettent de cicatriser les plaies, de lutter contre le diabète, d’autres pour soigner les problèmes respiratoires, la fatigue etc…
Nous arrivons au village de Yangkhoo où les maisons sont parfois bien espacées entre elles et disposent souvent de fermes avec des animaux : poulets, vaches, cochons, oies…
Nous passons de maison en maison, les villageois nous accueillent à chaque fois avec un grand sourire, ils n’ont pas l’habitude de voir des étrangers et sont heureux de notre visite.
Sur le Chemin, Duraj nous montre une maison qui a été reconstruite suite au passage d’un cyclone et dont la reconstruction a pu être financé grâce à la prime du commerce équitable.
Nous nous arrêtons chez un producteur qui nous montre la manière dont il faut cueillir le thé. Les agriculteurs français comme Pascal et Emmanuel sont invités à porter un panier sur la tête et à faire un essai ! La cueillette est très souvent réalisé par les femmes qui sont plus Ils manquent un peu de pratique mais s’en sortent pas trop mal pour 5 minutes de cueillette… ! Nous goûtons à quelques épices comme la cardamome dont les graines ont un goût d’anis. Il a plu, la nuit tombe, il est temps de redescendre la vallée… Le parcours est assez « épique » avec quelques Lire la suite →

14 rencontres – mille et un souvenirs, c’est peut être ça la saveur du café

« C’était un peu un rêve d’ado d’aller rencontrer ces petits producteurs qui occupent tant mon quotidien. J’allais enfin arrêter de parler au futur… »

Alors pourquoi faire tout ce chemin ?

D’abord et sans aucun doute : par curiosité, ensuite parce que le café est un produit que je consomme beaucoup (sans doute trop), aussi il faut bien le reconnaître, c’est la première porte d’entrée dans le commerce équitable. Le café représente ainsi en volume et en valeur  le 1er produit vendu dans ce schéma commercial différent alors que Mondialement il s’agirait du second produit le  plus consommé.

J’ai consacré une série d’article sur le site ekitinfo.org afin de vous éclairez sur la situation mondiale du Lire la suite →

Voici les derniers kilomètres sur les routes tortueuses des flancs de volcans qui dominent le centre de l’île, nous arrivons à la nuit tombée dans la ville de Takengon au bord du lac Tawar.

Nous sommes dans la province d’Aceh, au nord de l’île de Sumatra en Indonésie, connue pour sa nature sauvage qui abrite les derniers orang-outans de la planète, ses volcans, ses îles paradisiaques mais aussi pour le terrible tsunami qui dévasta la province le 26 décembre 2004 notamment la ville côtière de Banda Aceh.

Lire la suite →

 

Tilahun, producteur Ethiopien en visite à la Corab (Coopérative en Poitou-Charentes) lors de la quinzaine du commerce équitable 2011

Au sud comme au nord, un modèle de type polyculture est en train de disparaître à grande vitesse au profit d’une agriculture intensive ; dans les pays du sud, sur la seule année 2010, 41 millions d’hectares de terres fertiles ont ainsi été soustraits aux paysans d’Afrique subsaharienne via les investissements des « hedges funds » (notamment pour l’acquisition de terres arables pour la sécurité alimentaire des pays investisseurs à une heure où les prix agricoles sont en forte augmentation), terres trop souvent transformées en grande plantation intensive ; au nord 90% des exploitations ont disparu durant les 50 dernières années avec des fermes qui tendent à l’agrandissement pour rester compétitives.

L’agroécologie peut nourrir toute la planète !

Défendre des projets basés sur des critères agro-écologiques au sud comme au nord est aujourd’hui vital ; à ce titre, le rapport « Agroécologie et droit à l’alimentation » présenté par Olivier de Schutter le 8 mars 2011 devant le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies indiquant notamment que l’agroécologie peut doubler la production alimentaire en 10 ans (rapport consultable sur www.srfood.org) vient apporter une sérieuse caution aux débats actuels notamment sur la capacité à l’agriculture de nourrir les  9 milliards d’êtres humains en 2050 (au passage le rapport de la FAO de 2009 indiquait un déjà complément intéressant à ce sujet, à savoir que nous produisons déjà de quoi nourrir 12 milliards d’être humains mais que la répartition actuelle des ressources ne permet pas d’y répondre : 1/3 de la nourriture des pays du nord est jetée sans être consommée, 1/3 de la pêche intensive est également rejetée à la mer…).

Une complémentarité des produits du Sud avec ceux du Nord !

Au-delà de la similitude des projet entre le sud et le nord avec la défense d’une agriculture basée sur des critères agro-écologiques, la complémentarité existe également dans les Lire la suite →