ATES

Vous êtes certainement déjà nombreux à avoir prévu vos vacances. A ceux qui en reviennent, loin de nous l’idée de raviver la nostalgie des bons (mais trop courts) moments passés au bord de l’eau. Pour l’année prochaine par contre, tout est encore jouable. Voici une petite présentation de l’Ates (Association pour le Tourisme Equitable et Solidaire) qui vous propose mille et une destinations pour passer des vacances qui ont du sens.

Tourisme durable, Ecotourisme, tourisme solidaire, voilà qui sonne bien mais qu’en est-il exactement ? Pour être synthétique (trop peut-être) il s’agit globalement de remettre l’homme et l’environnement au cœur des projets touristiques et de participer au développement des communautés locales. Cela ne vous rappelle-t-il pas quelque chose, l’homme et l’environnement au cœur d’un projet ?

Favoriser la rencontre, les échanges, la découverte authentique dans le respect de la terre et des hommes, voilà le projet de l’Ates, et quel beau projet ! Petits groupes, hébergement chez l’habitant, part du prix qui permet le financement de projets de développement sur place, loin des sentiers battus,… Voilà quelques arguments qui séduiront les voyageurs souhaitant sortir des clubs de vacances trop classiques et désireux d’apporter une touche de sens à leurs vacances.

Forte de ses 23 associations membres, l’Ates est le premier réseau de tourisme équitable et solidaire en France. Amérique Latine, Afrique, Asie, Océanie mais aussi Europe, les destinations sont de plus en plus nombreuses pour satisfaire toutes les envies d’évasion durable. La flexibilité des voyagistes responsables permettant même dans certains cas de monter un séjour « à la carte »…

La prochaine fois donc que vous songerez à partir en vacances, cliquez ici : www.tourismesolidaire.org

2 Commentaires pour ce billet

  • Rencontre, partage, échange voilà bien des mots qui ont du sens et pourtant si peu mis en pratique par les “maux” du tourisme de masse…

    Emprunter les sentiers du tourisme équitable et solidaire nous permet de découvrir les joies de l’inter-culturaliré, des territoires insoupçonnés et surtout de prendre le temps du voyage. Il ne s’agit en aucun cas d’humanitaire mais juste d’un tourisme où l’on échange avec les habitants du pays hôte, un tourisme conçu par et pour les populations qui nous accueil. On ne consomme pas un séjour mais on partage une expérience inédite, simple où évasion rime avec solidarité… Par expérience, je ne peux que vous conseiller de vous renseigner auprès des professionnels du tourisme équitable et solidaire.

    Et oui, il est possible aujourd’hui de s’évader, flâner, contempler autrement qu’en sirotant un Pina Colada en formule “all included” dans la piscine d’un village vacance à St Domingue…

    Merci à Alter Eco de nous montrer que le commerce équitable va bien au delà de notre café du matin…

    Benoit

  • Et ce sera encore mieux le jour où ce ne sera plus considéré comme du tourisme mais comme un voyage, j’ai remarqué que c’était 2 notions bien différentes
    les premières sont jetables, mais les autres restent marqués

Laisser un commentaire