Le biomimétisme consiste à s’inspirer des propriétés du vivant et des écosystèmes afin d’adapter ces solutions aux organisations et innovations technologiques humaines. Il s’agit donc de puiser dans l’extraordinaire savoir-faire de la nature et d’apprendre de celle-ci, d’en tirer profit (au bon sens du terme, la notion de profit étant bien souvent connotée négativement). L’illustration la plus parlante, en tout cas la plus communément évoquée, est le Velcro, directement inspiré de la bardane, une plante dotée de petits crochets à son extrémité. Plus largement on peut aisément constater la capacité du vivant et des écosystèmes à réaliser de véritables prouesses en terme d’adaptation et d’ingéniosité, rivalisant ainsi avec les innovations technologiques des scientifiques les plus aguerris (régulation thermique, aérodynamisme, adaptation au changement climatique, éco-habitat,…).

L’opposition entre l’Homme et la Nature est devenue la règle au fur et à mesure que nous découvrions les richesses matérielles de notre planète. Il faut, au détriment de l’environnement, trouver plus, creuser plus profond, assoiffer notre planète pour satisfaire nos besoins. La Nature ne doit pas être considérée uniquement sous le prisme de la seule ressource physique. Nous devons en tirer un profit immatériel, une sagesse qui nous dépasse et nous intègre à la fois et avoir la lucidité d’utiliser cette connaissance universelle pour améliorer nos modes de fonctionnement, d’échanges et de communication.

Nombreux sont ceux qui déjà se penchent plus précisément sur ce que la Nature peut nous enseigner, comme Biomimicry Institute , ou le concept de « Cradle to Cradle » (du berceau au berceau) qui propose une théorie d’éco-conception se basant sur la récupération et la réutilisation permanente des matières y compris des déchets, à l’image d’un écosystème dans lequel les déchets des uns vont servir d’alimentation, d’habitat aux autres. Aux Pays-Bas, la ville de Venlo qui atteint les 100 000 habitants a indiqué vouloir être la première ville 100% « Cradle to Cradle » d’ici 2012. Un retour à une organisation plus organique directement inspirée du vivant.

Nous gagnerons sans aucun doute à nous retrouver en la Nature. D’ailleurs elle n’est pas dissociable de l’Homme. Nous opposons trop souvent ces deux entités, alors qu’il est évident que tout ce que nous sommes, ce que nous créons, ce que nous serons, est essentiellement et inévitablement… la Nature.

6 Commentaires pour ce billet

  • retour au source…
    …plutôt que le retour en force de l’ordre moral ^^

    à quoi correspondent les 2 photos à droite du papillon?

  • Question mimétisme, je vous invite à découvrir l’incroyable pieuvre mimétique sur ce lien http://ssaft.com/Blog/dotclear/index.php?post/2009/03/23/Thaumoctopus-mimicus,-la-pieuvre-mime-marceau
    Ca laisse rêveur…

  • Bonjour Vince,

    La photo est tirée du site Biomimicry institute, elle illustre la capacité de la nature à produire une infinité de teintes de couleurs, exemple donné à travers ce magnifique papillon qui a été étudié pour développer des technologies permettant de produire des couleurs sans utilisation de produits toxiques.

    Les photos de droites sont donc des exemples de ce qui a pu être réalisé dans le domaine de la couleur en s’inspirant directement de ces papillons.

  • L’Harmonie, tout simplement!!

  • merci ca à éveiller mon interet, c’est une bonne voie dans le recherche de solution

  • bien sur la nature a de nombreuses solution mais l homme lui laissera t’il le temps
    le capitalisme qui est sans cesse la recherche du profit ,sous couvert d aider les pays en voie de développement ce donne bonne conscience pour détruire notre planète , et provoquer de véritable catastrophe écologique.
    mais le capitalisme est il le seul responsable ,somme nous conscient tous que nous avons notre part de responsabilité,on ce dit moi je fais ce qu’il faut c est les autres qui pollue .
    regarde citoyens de la planète ta façon de vivre et chaque jour pose toi la question et la peut être tu prendra conscience que tu detruit sans t’en rendre compte ta planète .
    passer de bonne vacance si tu prend l avion ou ta voiture même si tu es Ecolo le mal est fait n’est pas de remord tu reprendra ton combat a la rentrée .
    ta planète agonise ,t inquiète elle t’attendra

Laisser un commentaire